S2 – Architecture matérielle

L’architecture matérielle décrit l’agencement de composants électroniques ainsi que leur interaction.

Par défaut de langage, en parlant d’architecture hardware on pense immédiatement à architecture hardware autour d’un processeur. Un microprocesseur a accès à un ou plusieurs bus (AGP, PCI) afin de dialoguer avec les composants et les périphériques. L’architecture est souvent grandement masquée aux utilisateurs par le biais du système d’exploitation, qui donne une abstraction unifiée de tous les composants physiques.

Une des architectures Hardware les plus répandues est l’architecture basée sur l’Intel x86. Il existe cependant d’autres architectures hardware que celle basée sur la plate-forme Intel x86.

En première approche, un ordinateur est constitué d’un processeur qui effectue les traitements, d’une mémoire centrale où ce processeur range les données et les résultats de ces traitements et de périphériques permettant l’échange d’informations avec l’extérieur. Tous ces constituants sont reliés entre eux par l’intermédiaire d’un bus, qui est l’artère centrale et leur permet de s’échanger des données (figure 2.1.). Pratiquement tous les ordinateurs actuels ont cette architecture, que ce soient les micro-ordinateurs personnels ou les gros ordinateurs des entreprises. Les différences résident essentiellement dans les performances des constituants.